Toulouse festive

0

Le mariage du sport et du « bien vivre » est presque un atout pour nombre de rugbymen même de haut-niveau. Didier Lacroix, désormais Président du Stade Toulousain, nous propose une balade dans le Toulouse sportif et festif.

Au-delà de la brasserie du stade, vous aimez la bonne chère. Quelques adresses ?

D’abord pour faire des achats et toujours à pied depuis l’Hôtel PIER, je recommande les marchés toulousains : les Carmes, Victor Hugo, les halles Saint-Cyprien. Ce sont aussi des lieux à visiter pour tous ceux qui aiment les bons produits. L’offre très développée permet de découvrir un terroir authentique. Là ou ailleurs, cette ville festive compte beaucoup de terrasses. J’aime m’y arrêter. Sinon côté resto j’ai quelques adresses régulières comme le Rowing, l’Emulation Nautique, Chez Toni, Chez Monsieur Georges, Carmen … j’étais ravi de trouver une autre bonne table au restaurant de l’hôtel PIER.

Vous êtes épicurien depuis toujours ?

Je suis né à table. Mon père a commencé sa carrière professionnelle en étant éleveur de porcs et mon frère dirige toujours l’entreprise familiale dans la distribution de produits alimentaires. La recherche du bon produit local est une obsession comme savoir à quel moment la truffe est bien mûre ou avoir la culture des légumes de saison. De nombreux chefs étoilés s’y emploient : Michel Sarran et Stéphane Tournié, les Jardins de l’Opéra, en centre-ville. Plus loin Bernard Bach à Pujaudran, Le Puits St-Jacques, Jérémy Morin à Montrabé, l’Aparté, ou encore Frank Renimel à Aureville, En Marge.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *